Le récit de la randonnée du 23 avril 2017

Du côté d'Anduze à Corbès

Randonnée du 23 avril 2017 - Corbès
Les Bois de Rouville

 

Ce dimanche 23 avril, devoir civique accompli, nous étions 16 millepattes bien décidés à crapahuter sur les pentes cévenoles entre les Gardons de Mialet et de St Jean. Circuit de 17 km concocté par Olivier et Michel, avec 510 mètres de dénivelé cumulé.

Peu avant de se garer à Corbès, un grand moulin à aubes tourne majestueusement.

Soleil splendide, ciel sans nuages, départ tranquille un peu avant 11h, montée à travers les Rabugassières, descente jusqu'à l' eau claire du Gardon de Mialet. Récolte de quelques brins d'origan entre les rochers, c'est bon pour la cuisine... Prière de bien recharger ses accus car nous sommes prévenus : repas vers 14h !

C'est reparti. Traversant Paussan, un des hameaux de Mialet, nous grimpons une étroite voie romaine pour nous retrouver rapidement sur une pente raide, caillouteuse, boisée et/ou broussailleuse. Un peu d'aventure « hors piste » fait travailler nos muscles et nos méninges. Le pifomètre aide l'altimètre et le GPS... Quelques égratignures ? Olivier vaporise son pschitt miraculeux sur les plaies ! Revenus sur un large chemin, il reste 900m à parcourir (il paraît qu'il reste toujours 900m !) Le temps de croiser ... 4 paisibles lamas parqués (??) On devine un sous-bois en mutation : gros engins de travaux à l'arrêt, large zone débroussaillée.

Et puis, au-dessus de Rouville, voici notre salle à manger panoramique  sur les Cévennes ! Grandiose ! Au bord d'un précipice quand même...

Certains ont vraiment l'estomac dans les talons...! Bon appétit !

Nicole aurait bien aimé une paire de jumelles pour identifier ce « corps » accroché à un arbre en contrebas. On en restera aux suppositions...

Retour par un sentier « balcon » ombragé, laissant apparaître la chaîne cévenole toute boisée. C'est l'époque du thym fleuri en abondance. La nature est vraiment magnifique à cette période. Les nuances de verts s'expriment et s'impriment dans nos rétines, toute la lumière d'avril aussi. Le petit train des Cévennes  siffle à intervalles réguliers, parfois on l'aperçoit !

C'est un très bon dimanche qui se termine autour d'un verre à Anduze. On constate que là-haut sur la montagne, il faisait plus frais. Chacun estime sa consommation d'eau pendant la rando… 3 litres c'est le record !

Un grand merci à nos vaillants accompagnateurs, Olivier et Michel, pour cette sympathique  balade menée dans la bonne humeur. Au plaisir de retrouver le groupe une prochaine fois !                                                                                             

                                                                                                                                 Brigitte